Go to Top

Comment fonctionne l’œil humain ?

Comment fonctionne l’œil humain ? 

Chez l’adulte, un œil ne mesure pas plus de 2,5 centimètres de diamètre, mais il est capable de performances hors pair.

En l’occurrence, si on a une vue normale, on peut percevoir deux points éloignés l’un de l’autre de seulement 3 millimètres de distance et à 10 mètres de nos yeux !

Si on comparait notre œil à un appareil photo tenu par 3 paires de mains :

  • Les 3 paires de mains seraient les 6 muscles qui permettent de le diriger de droite à gauche et de haut en bas
  • la lentille de cet appareil serait notre cornée (membrane transparente et superficielle de l’œil).
  • Quand on appuie sur le bouton déclencheur d’un appareil photo, le diaphragme s’ouvre et se ferme brièvement pour laisser passer plus ou moins de lumière : dans notre œil, c’est la pupille qui joue ce rôle !

Et ce qui fait office de zoom (pour la mise au point), c’est le cristallin : au repos, le cristallin est allongé et naturellement réglé pour voir au-delà de 60 mètres. Pour voir de plus près, le cristallin doit se contracter, mais comme ses capacités sont limitées, il existe une distance limite au-dessous de laquelle on ne peut voir net. Cette distance augmente avec l’âge car le cristallin y perd en élasticité et se contracte donc de plus en plus mal : cette distance minimale est de 6 cm chez l’enfant, contre 15 cm à 30 ans, 40 cm à 50 ans et 1 mètre à 70 ans !

Faire la mise au point sert à renvoyer l’image ainsi perçue sur la rétine, qui joue le rôle de la carte mémoire d’un appareil photo numérique : elle contient 120 millions de cellules en forme de bâtonnets qui voient en noir et blanc (y compris si la luminosité est faible) et 7 millions de cellules en forme de cônes, qui voient en couleur, mais uniquement de jour. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle on dit que “la nuit, tous les chats sont gris !” (on ne perçoit plus les couleurs quand il fait sombre).

Les images reçues sur la rétine sont ensuite envoyées dans l’aire visuelle du cerveau, via le nerf optique (l’équivalent d’une clé USB branchée à l’ordinateur, pour y télécharger les photos). Le cerveau n’a plus qu’à traiter l’information : en l’occurrence, c’est lui qui reconstitue les images en relief, à partir des images qu’il reçoit simultanément des deux yeux. Pour en faire autant, votre ordinateur, lui, doit s’aider de logiciels !

 

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • E-Mail