Go to Top

Vos questions sur la chirurgie réfractrive

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • E-Mail

La chirurgie réfractive, pour qui ?

Pour toute personne âgée de plus de 20 ans, souffrant d’un défaut visuel stable et ne présentant aucune maladie oculaire ni générale évolutive ou non traitée.

Des contre-indications ?

Avoir moins de 20 ans, un défaut de vision instable, une cornée déformée, fragile ou trop mince, les maladies oculaires (cataracte, glaucome), les maladies auto-immunes, la grossesse,

L’opération est-elle douloureuse?

L’opération est parfaitement indolore grâce aux gouttes anesthésiantes instillées dans l’œil afin d’en insensibiliser la surface. Seule une légère pression est ressentie lors de la pose d’un anneau de succion sur l’œil. Après l’opération, le patient peut ressentir une petite gêne ou des picotements totalement indolores.

Est-ce que je peux bouger les yeux pendant l’intervention?

Au début de l’intervention un petit écarteur maintiendra vos paupières ouvertes et les gouttes anesthésiantes permettront de ne pas avoir besoin de cligner des yeux. Votre chirurgien vous demandera de fixer votre regard sur une cible pendant l’intervention. Si votre œil devait se déplacer même d’un millimètre, alors le détecteur de mouvements oculaire (eyetracker) interrompt le laser, qui sera repris quelques secondes plus tard après un recentrage du dispositif.

Est-ce que je dois être hospitalisé?

Non, cette intervention se déroule en ambulatoire. Le patient se présente 20 minutes avant l’intervention et quitte le centre 30 minutes après le traitement.

Quel type d’anesthésie est utilisé?

L’opération se déroule sous anesthésie locale et sans aucune injection. Seules de simples gouttes anesthésiantes sont instillées au patient. Un calmant est proposé au patient, une demi-heure avant l’intervention, s’il en ressent le besoin.

Est-ce que mon défaut de vision peut revenir dans quelques années?

Le traitement par la chirurgie réfractive au laser est en général stable et permanent. Il est toutefois essentiel de se rappeler que l’œil peut toujours changer, c’est d’ailleurs pourquoi il est recommandé d’avoir plus de 20 ans et surtout d’avoir une correction stable avant de faire ce genre d’intervention.

Peut-on traiter tout les défauts de la vision avec le laser?

Les défauts visuels corrigibles par des lunettes et des lentilles, en général, le sont également par le laser (Myopie, hypermétropie, astigmatisme et la presbytie dans une certaine mesure). Par contre, les maladies de l’œil tel la cataracte et le glaucome ne peuvent être traités par le Laser.

Quels sont les âges où l’on peut se faire traiter?

Pour être sûr de la stabilité du défaut visuel, le patient ne peut se faire soigner par la chirurgie réfractive qu’après l’âge de 20 ans. Après 20 ans, le patient peut se faire opéré à n’importe quel âge, il n’existe aucun âge limite.

Quel est le recul de la chirurgie réfractive au laser?

Cette technologie de correction des défauts de la vision par Laser existe depuis plus de 20 ans. Et d’année en année, les innovations technologiques (procédés et machines) la rendent de plus en plus pertinente et efficace.

Y’a-t-il un risque à la chirurgie au laser?

Les traitements au laser sont dotés de risques minimaux, le taux de complication risquant une baisse ou une perte de la vue sont probablement une fraction de 1%. Toutefois, de rares cas peuvent manifester quelques complications.

Existe-t-il des effets secondaires de l’opération?

Les suites opératoires peuvent manifester, chez certains patients, quelques effets secondaires : : vision floue et fluctuante, halos, éblouissement à la lumière, altération de la vision nocturne, sécheresse oculaire … Ces effets sont transitoires et disparaissent après quelques mois seulement.

Quelles sont les suites opératoires après l’intervention au Lasik ?

Il est préférable d’examiner votre œil quelques heures après l’intervention et/ou le lendemain afin de s’assurer qu’il n’y a pas de déplacement de la lamelle. Le deuxième examen environ 6 jours après l’intervention permettra de contrôler votre acuité visuelle, le centrage du traitement laser, l’absence de complications. Des gouttes antibiotiques, anti-inflammatoires et des larmes artificielles seront instillées pendant quelques jours après le lasik. Dans les heures qui suivent, vous pourrez ressentir un picotement avec sensation de grain de sable, majoré par le clignement des paupières. L’œil peut être légèrement rouge et larmoyant. Cependant cette sensation s’atténue dans les heures qui suivent. Il est rare que le patient se plaigne de cette sensation de corps étranger le lendemain du lasik. Juste après l’intervention, vous constaterez la disparition de la myopie, hypermétropie ou astigmatisme. Cependant, votre vision ne sera pas nette, car il existe toujours un petit œdème de la cornée après l’intervention. Cet œdème met quelques heures, plus rarement quelques jours à disparaître. En général, le soir même ou le lendemain, vous constaterez une nette amélioration, vous pourrez même conduire sans lunettes, surtout si les deux yeux ont été opérés dans la même séance. Vous pourrez observer certains effets secondaires pendant les jours qui suivent l’intervention à savoir une sensation de sécheresse oculaire, un picotement notamment lorsque vous frotterez vos paupières, des halos nocturne (anneau flou autour des sources lumineuses, phares etc), voire un léger dédoublement. Ces effets secondaires tendent à disparaître dans les jours et pour certains d’entre eux dans les semaines qui suivent l’intervention. Dans le cas où les suites ne seraient pas conformes à ce qui est décrit, n’hésitez pas à prendre contact avec votre ophtalmologiste.

Quelles complications peuvent survenir pendant ou après intervention par Lasik ?

Malgré leur caractère exceptionnel, des complications peuvent parfois survenir pendant ou après l’intervention au Lasik : – L’infection : Tout geste chirurgical peut favoriser une infection dans les suites. En effet, quelles que soient les précautions chirurgicales prises au niveau de l’asepsie, il faut savoir que des germes parfois très virulents font partie de notre environnement immédiat et que le simple fait de sortir du bloc opératoire pour aller dans la salle d’attente peut être à l’origine d’une infection. Cependant, les antibiotiques sont efficaces, et l’intervention au lasik est une chirurgie oculaire externe, sans pénétration dans l’œil à proprement parler. Aussi, si une infection se produisait, elle serait superficielle et le plus souvent contrôlable par l’antibiothérapie. Cependant, il est recommandé d’être extrêmement vigilant dans les premiers jours qui suivent l’intervention. Tout symptôme anormal (rougeur, douleur, flou) doit vous faire l’objet d’une consultation au plus vite. Il est bien entendu, recommandé d’éviter toutes activités majorant le risque d’infection telle que la natation en piscine, la moto, l’équitation, etc … et ce pendant trois à quatre jours après l’intervention. – Problèmes au niveau de la lamelle : La découpe d’une fine lamelle avec des appareils très sophistiqués, et très sûrs peut cependant exceptionnellement ne pas permettre le traitement au laser. Dans ce cas, il faudra attendre environ deux mois la cicatrisation cornéenne et recommencer le traitement deux mois plus tard. Cette complication n’engendre pas (sauf cas exceptionnel) de modification de l’acuité visuelle. – Panne des appareils : Malheureusement, tout matériel mécanique, laser est susceptible de tomber en panne. Dans ce cas, il faut savoir que même si l’appareil tombait en panne pendant l’intervention, cette dernière pourrait être complétée et terminée dans les jours qui suivent la première intervention et ce dans les mêmes conditions de sécurité et avec les mêmes chances d’excellent résultat.

Peut-on opérer de la myopie un œil pour le régler en vision de loin et l’autre œil pour le régler en vision de près ?

Cela est tout à fait possible à condition d’accepter qu’il y ait un décalage entre les deux yeux c’est à dire que le patient ainsi opéré verra de loin avec un œil et de près avec l’autre œil et ce sans correction. Le patient pourra toujours opter pour une correction, c’est à dire des verres de lunettes permettant de voir des 2 yeux de loin et de près. Ceci étant un choix pour les activités quotidiennes et une obligation pour conduire en toute sécurité. Cette intervention dite à bascule (un œil pour la vision de loin, un œil pour la vision de près) a pour avantage de permettre au patient presbyte de ne plus porter de lunettes dans la vie courante mais a l’inconvénient de supprimer la vision binoculaire utile pour la vision des distances.

Quelles activités peut-on avoir après LASIK ?

Les patients devraient s’abstenir de conduire le jour même de l’intervention. Dès le lendemain, il serait possible de conduire malgré une légère gêne: éblouissement aux lumières, mauvaise appréciation des distances etc. Il est recommandé de ne pas frotter l’œil et de ne pas avoir d’activités pouvant favoriser une infection : moto, équitation, piscine etc. Le sport pourra être pratiqué 3 jours après le traitement. Les patientes pourraient se maquiller les paupières dès le lendemain de l’intervention, et le bord des paupières 3 jours après. En dehors de cas rares, vous pourrez reprendre votre activité professionnelle dès le lendemain de l’intervention, voyager … Le soir même, la récupération visuelle sans lunettes est de 50 à 80 %. Il est recommandé de porter des lunettes de soleil, le Lasik pouvant majorer la sensibilité au soleil pendant quelques jours. Par la suite l’exposition au soleil n’est pas contre indiqué. Le port de lunettes de soleil doit se faire comme auparavant.

Que dois-je faire dans les jours qui suivent l’opération ?

  • Ne pas oublier d’instiller les gouttes des collyres prescrites.
  • S’abstenir d’aller à la piscine, de faire de la moto pendant trois jours…
  • Porter des lunettes protectrices pour éviter le risque de conjonctivite pendant 3 à 6 mois.
  • Attendre quelques jours ou mois avant de reprendre la pratique de sport (en fonction du sport pratiqué)
  • Eviter le maquillage des yeux pendants quelques jours
  • Passer un examen ophtalmologique tous les ans pour un contrôle du fond d’œil et de la tension oculaire

Pourrai-je travailler normalement devant un écran d’ordinateur ?

Les patients peuvent avoir une gêne à travailler devant un écran d’ordinateur, surtout dans les cas où seul un œil est opéré. Il faudra veiller à avoir un bon éclairage, un écran sans reflets et éviter les séances prolongées devant l’écran pour éviter toute fatigue visuelle.

L’intervention au Lasik peut-elle échouer ?

Le Laser ne peut être inefficace dans le traitement de la myopie, de l’astigmatisme ou de l’hypermétropie. Cependant, il peut arriver que ce traitement soit incomplet, c’est à dire réalisé à 90%. Dans ce cas, il persistera une petite myopie résiduelle que l’on pourra éventuellement retraiter mais l’acuité visuelle sans correction sera améliorée de façon considérable. Dans de très rares cas, quelques complications peuvent survenir (problème majeur inflammatoire ou infectieux …) et entraîner une opacification légère de la cornée et une baisse visuelle. Mais on peut toujours y remédier par une greffe de cornée qui permettra de restituer la transparence de la cornée.